Comment bien choisir son poêle à granulés ?

Êtes-vous plutôt chauffage électrique, chaudière, cheminée ou poêle à granulés pour chauffer votre habitat l’hiver ? Si vous hésitez encore et ne savez pas comment choisir, voici les critères de sélection pour déterminer le poêle à granulés qu’il vous faut.

Qu’est-ce qu’un poêle à granulés ?

Mode de chauffage d’appoint et alternative aux cheminées, le poêle à granulés a le principal avantage de prendre moins de place. De plus, il offre un excellent rendement pour une très bonne autonomie. Contrairement au bois de cheminée qui demande l’intervention de l’homme, les granulés alimentent le feu de manière automatique lorsque cela est nécessaire. En vous couchant, vous êtes certain que le feu ne se sera pas éteint au cours de la nuit avec un poêle à granulés, chose moins certaine avec les bûches.

Le poêle à granulés présente aussi un avantage en termes de coûts. En effet, les granulés sont moins onéreux à l’achat que le bois. En plus, ils émettent moins de particules nocives lors de la combustion. Faciles à utiliser donc accessibles à tous, les poêles à granulés sont de plus en plus designs.

Désormais, une question se pose : comment bien choisir son poêle à granulés ?

Quels sont les critères pour choisir un poêle à granulés ?

Commençons par le choix du poêle à granulés. Entre la variété de modèles proposés par les constructeurs et les performances toujours plus développées, plusieurs critères sont à prendre en compte.

Les différentes certifications associées aux poêles

Source de feu, un poêle à granulés certifié vous garantira un processus de fabrication rigoureux, limitant les malfaçons. Trois certifications peuvent vous rassurer :

  • DIN Plus ;
  • NF biocombustibles ;
  • EN Plus.

Ce sont toutes des normes françaises ou européennes.

La technologie du poêle

À technologies différentes, réponse à des besoins différents. À ce jour, 4 grandes technologies de poêles à granules existent :

  • Poêle à granulés possédant une ventilation : diffusion rapide et large de la chaleur dans la pièce ;
  • Poêles canalisables (avec canalisations) : diffuser la chaleur du poêle dans les pièces attenantes ;
  • Poêle à granulés hydro : alimente les radiateurs et peut produire de l’eau chaude sanitaire ;
  • Poêle doté d’une convection naturelle : poêle le plus silencieux du marché.

Parmi les gammes de poêles, retrouvez également des poêles à granulés fonctionnant sans électricité.

La puissance du poêle

Exprimée en kW, la puissance d’un poêle est comprise entre 5 kW et 21 kW. Si vous allez naturellement vous tourner vers le poêle le plus puissant, renseignez-vous d’abord sur la surface à chauffer. Un poêle trop chaud par rapport à votre habitat détériorera plus vite l’appareil et engendrera une surconsommation d’énergie.

La rapidité de chauffe

Sur les modèles derniers cris, vous pourrez programmer le lancement et l’arrêt du poêle à granulés. Les poêles à granulés profitent aussi d’une régulation automatique de la température pour ne pas brûler plus de granulés que nécessaire. Concernant la rapidité de chauffe, les poêles disposant de bougies en céramique ont fait leurs preuves.

Comment choisir ses granulés pour son poêle ?

Deuxième composante d’un poêle, les granulés. En plus de critères de sélection pour l’appareil, le combustible se sélectionne aussi avec soin.

L’humidité des granulés

Des granulés humides encrasseront votre poêle. Avec le temps, ses performances de chauffage diminueront. Pour limiter les effets de l’humidité, vous devez donc choisir des granulés à un taux d’humidité compris entre 8 % et 10 %.

Le pourcentage de fines

Petits fragments de bois (taille inférieure à 2 mm), ces résidus issus des processus de transformation et de transport se retrouvent inévitablement dans vos sachets de granulés. Inconvénient : ils ne produisent aucune chaleur et consomment sans intérêt. Ainsi, privilégiez un taux de fines faible, idéalement inférieur à 1 %.

La durabilité mécanique

Cette durabilité correspondant à la capacité des granulés de bois à rester intacts face au choc. Il est donc nécessaire de veiller à avoir des granules dotés d’une durabilité mécanique d’au moins 95 %. Fragiles, ils se cesseront, augmentant le taux de fines dans le sachet.

La densité des granules de bois

Plus denses ils seront, plus forte sera la chaleur produite par le poêle à granulés. Vous déterminerez la qualité des granulés de bois en regardant au fond du sac. S’il y a beaucoup de sciure, les granulés sont de bonne qualité. La densité des granulés choisis est donc étroitement liée au taux de fines.

En plus de ces 4 critères principaux permettant de choisir ses granulés de bois, prenez en compte :

  • La quantité d’additifs présente dans les granulés ;
  • Le pouvoir calorifique des granulés ;
  • L’achat de granulés en vrac ou en sac.

La longévité de votre appareil dépend de vos choix en matière de granulés, alors ne les achetez pas à la légère.