Poêle mixte : fonctionnement et caractéristiques

Alternative au chauffage électrique et aux cheminées, le poêle à granulés a fait ses preuves depuis plusieurs années déjà. Pour cause, un grand nombre de Français l’ont adopté chez eux. Poêle à bois ou à granulés, si certains ont choisi l’une ou l’autre de ces options, d’autres ont opté pour le poêle mixte, un poêle hybride fonctionnant aussi bien avec du bois que des granulés.

Un poêle mixte, comment ça fonctionne ?

Un poêle mixte fonctionne avec deux types de combustibles, les granulés et le bois. Grâce à une sonde, l’appareil détecte de manière automatique le combustible en action et la principale différence vient du mode de combustion. Alors que les granulés se consument de façon automatique, l’allumage avec les bûches de bois peut se faire de façon manuelle avec un allume-feu. Il est aussi possible d’allumer le feu avec des granulés, puis de passer à un chauffage au bois.

L’avantage avec ce système de chauffage mixte est que les granulés peuvent venir alimenter le feu lorsqu’il n’y a plus personne pour remettre du bois dans le poêle, comme la nuit. L’autonomie est alors plus grande avec un poêle mixte, même si la présence d’électronique dans l’appareil est indispensable pour que les combustibles fonctionnent de pair.

Pourquoi installer un poêle mixte ?

Le poêle hybride bois et granulés sait convaincre les amateurs de poêles à granulés et les adeptes des flambées hivernales aux coins de la cheminée. Les granulés soulagent néanmoins la corvée des bûches de bois qui doivent être régulièrement ajoutées au feu pour le maintenir.

De plus, les poêles mixtes sont très performants avec un rendement de 80 % pour la combustion au bois et 90 % en moyenne pour le mode «granulé». Notez que ces combustibles sont également écologiques.

En termes de chauffage aussi, le poêle mixte est très efficace. En effet, le poêle chauffe votre pièce à la fois par convection (l’air est diffusé par la partie supérieure du poêle mixte) et par rayonnement (notamment pour les poêles trois vitres). Il existe également des poêles mixtes canalisables, c’est-à-dire qu’ils chauffent en même temps les pièces adjacentes à votre salon grâce aux canalisations présentent dans le mur et reliant d’autres parties de la maison au poêle. Attention, tous les poêles ne disposent pas de cette option.

Comment se déroule l’installation d’un poêle hybride ?

Généralement, et c’est ce que nous vous conseillons, l’installation d’un poêle hybride est assurée par un professionnel. L’artisan intervenant chez vous doit avoir été formé pour ce type d’installation, car plusieurs contrôles sont à réaliser :

  1. Vérifier le bon fonctionnement de l’arrivée d’air : le conduit doit respecter la longueur et le diamètre maximal prescrits par le fabricant du poêle ;
  2. Contrôler le raccordement des conduits de fumée et s’assurer qu’il convient bien aux deux combustibles ;
  3. Veillez au tirage pour s’assurer qu’il soit conforme aux informations fournies par le fabricant (une puissance de 12 Pa maximum).

Pour vous conforter dans le choix de l’installateur, vérifiez ses certifications. L’idéal est que le professionnel soit certifié Qualibois. Surtout, ne vous lancez pas à la légère dans l’installation d’un poêle mixte, car une malfaçon pourrait être la cause d’un incendie.

Comment entretenir son poêle mixte ?

Qui dit combustion, dit cendres et dépôts de suie un peu partout dans le poêle (vitre, conduit). Au quotidien, se sont donc le brûleur et la vitre qui demandent un entretien régulier. Selon votre fréquence de chauffe, vous devrez vider plus ou moins souvent le tiroir de récupération des cendres. Aux vues des capacités moyennes des différents bacs à cendres des poêles mixtes, il est recommandé de le vider au moins une fois par semaine.

Si vous pouvez réaliser cet entretien quotidien, faites appel à un professionnel une fois par an pour venir ramoner et nettoyer votre poêle en profondeur. Cette visite annuelle est impérative pour garantir le bon fonctionnement de l’appareil l’hiver prochain et éviter les incendies.

Quel prix pour un poêle mixte ?

En comparaison aux poêles à granulés classiques ou aux poêles à bois standards, le poêle mixte est nettement plus onéreux, constituant l’un de ses principaux inconvénients. Pour un poêle hybride bois et granulés, comptez entre 3500 € et 7500 € contre 3000 € en moyenne pour un simple poêle à granulés.

Néanmoins, il vous est possible de réduire le coût total en profitant d’aides gouvernementales. Éligibles aux aides de financement dans le cadre de la transition écologique, les poêles hybrides peuvent être en partis financés par :

  • La prime énergie ;
  • Le programme MaPrimeRenov’ ;
  • Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CTE) ;
  • Des aides de l’Anah.

Selon votre moyen de financement du poêle mixte, vous pourrez aussi profiter de l’éco-prêt à taux zéro ou d’une TVA réduite. Renseignez-vous sur vos droits, mais restez vigilants aux arnaques et ne consultez que les sites gouvernementaux.