Qu’exige la RT 2012 pour un poêle à bois et la ventilation de la maison ?

La fonction de la ventilation est de préserver à l’intérieur de l’habitat un air sain et renouvelé. L’aération des logements doit être permanente et générale. La circulation de l’air doit se faire par un système d’entrées et de sorties d’air.
Quelle est la réglementation officielle sur la ventilation des bâtiments ? Que nous dit la RT2012 poêle à bois ? Nous répondons à vos questions.

Quelle est la réglementation relative à la ventilation d’une maison ?

La ventilation de l’habitat principal est obligatoire depuis 1969 pour toute construction neuve.
La ventilation se fait naturellement avec des systèmes de conduits ou de grilles d’aération. Elle est mécanique et électrique avec un système de VMC.
Le but : permettre à l’air de circuler des pièces principales de la maison vers les pièces dites de service.

Les fonctions de la ventilation

La ventilation maintient un air sain et une température relativement constante à l’intérieur de la maison. Ses fonctions :

  • Évacuer un maximum de polluants.
  • Apporter de l’air frais pour assurer le bon fonctionnement des appareils à combustion et de chauffage comme les poêles à bois.
  • Préserver la maison de l’humidité et de la condensation.

Ventilation des fumées d’un poêle à bois

La combustion d’un chauffage au bois à bûches et dans une moindre mesure de granulés génère une pollution aux particules fines (COV). Pour évacuer et préserver un air sain à l’intérieur de la maison, il est indispensable d’évacuer correctement les fumées.
D’où l’importance de ventiler son habitat afin de renouveler l’air et de respecter la norme NF DTU 24.1 concernant l’installation des conduits d’évacuation des fumées. Cette norme est valable, quelle que soit la puissance de l’appareil de chauffage.
Les conduits permettent aussi le bon tirage en assurant l’étanchéité et la résistance aux hautes températures.

L’arrivée d’air pour le bon fonctionnement d’un poêle à bois

L’apport d’air frais est indispensable pour assurer la bonne combustion et le rendement optimal d’un poêle à bois. Sa consommation est de 9 à 15 m3 d’air pour la combustion d’un kg de bois bûches ou granulés.
L’habitat peut vite se retrouver en défaut de pression. Pour y remédier, la pièce chauffée doit être bien aérée ou être équipée d’un poêle à bois étanche.

Arrivée d’air directe et arrivée d’air indirecte

La RT2012 poêle à bois et le DTU 24.2 exigent que tout appareil de chauffage de puissance inférieure à 25 kW dispose d’une arrivée d’air indirecte : ouverture de 50 cm2 pour un appareil d’une puissance inférieure à 8 kW et de 70 cm2 au-delà. Cette grille doit obligatoirement être obturable.
La réglementation préconise l’installation d’un poêle à bois étanche qui puise l’air pour la combustion via un système d’arrivée d’air direct. Ce tuyau étanche, raccordé de l’extérieur de la maison au poêle, permet la régulation de l’air. Il préserve l’air ambiant de la pièce et fonctionne en autonomie. L’étanchéité de l’habitat et sa ventilation sont ainsi garanties.

VMC et poêle à bois

Un système de ventilation est obligatoire pour une construction neuve. Le logement équipé d’une VMC dispose donc d’entrées d’air autorégulées au-dessus des fenêtres des pièces sèches de la maison.
Un appareil de chauffage à combustion comme un poêle à bois peut utiliser ces entrées comme apport d’air frais comburant. Il est parfois nécessaire d’augmenter la dimension de ces ouvertures non dimensionnées pour l’installation d’un appareil supplémentaire. D’autant plus qu’une VCM peut perturber l’évacuation des fumées et refouler les gaz.

Que dit la RT2012 avec l’installation d’un appareil de chauffage bois ?

La réglementation thermique 2012 vise à renforcer l’isolation thermique et limiter la consommation d’énergie des bâtiments neufs construits après le 01/01/2013.
La réglementation recommande un système de chauffage équipé d’une régulation automatique de la température dans chaque pièce de la maison.
Les systèmes combinant un chauffage au bois d’appoint et une autre énergie comme l’électricité sont aussi acceptés.

Un système de chauffage à énergie renouvelable

La réglementation thermique 2012 exige également l’installation d’au moins un système à énergie renouvelable. Le chauffage avec un poêle à bois à bûches ou granulés en est un.
Ce type de chauffage régulé ou non régulé délivre la chaleur de la combustion du bois à la maison avec un rendement compris entre 70 % et 95 %.

Installation d’un poêle à bois et logement neuf étanche

La RT 2012 exige également l’étanchéité à l’air des maisons afin de réduire les pertes de chaleur et améliorer les performances de la ventilation.
Pour un projet économe en énergie, elle recommande une isolation renforcée, la régulation de la vapeur d’eau, l’étanchéité à l’air des murs et une ventilation contrôlée.
Pour ces raisons, la RT 2012 encourage l’installation de poêles à bois à granulés ou à bûches étanches qui atteignent les exigences de consommation d’énergie.

L’aération et la ventilation de la maison sont essentielles pour le confort et la sécurité sanitaire des occupants. Surtout en présence d’un appareil de chauffage à combustion rejetant des particules fines nocives pour la santé.
Pour un fonctionnement optimal de l’installation, pensez à l’entretien régulier des systèmes de ventilation : dépoussiérage et nettoyage des grilles et bouches d’aération.

Expert poêles à bois