Comment assurer la sécurité autour de votre poêle à bois ?

Profiter de son chauffage à bois et de la chaleur qu’il procure implique le respect de certaines précautions et règles pour une utilisation en toute sécurité. Un professionnel saura vous apporter ses conseils pour une utilisation dans les normes et éviter tout risque. La sécurité de votre poêle à bois commence dès son installation. Ensuite, il est important de l’utiliser correctement et vérifier son bon fonctionnement. Il est essentiel d’assurer la protection de votre maison et de ses habitants.

Le respect des règles de sécurité avant l’installation de votre poêle à bois

Certaines vérifications s’imposent avant toute installation de votre poêle. Il faudra vérifier votre conduit de cheminée, la ventilation de la pièce, l’écart de feu et enfin les normes de votre poêle.

La vérification du conduit de cheminée

La sécurité de votre poêle à bois passe par une bonne évacuation de la fumée de combustion qui dégage des gaz. Ces gaz peuvent être toxiques.
Il est nécessaire de vérifier :

  • Le raccordement entre votre cheminée et votre plafond.
  • Le conduit de fumées entre votre plafond et le faitage du toit.

Si ces conduits de cheminée sont existants, vous devrez peut-être réaliser des travaux de réhabilitation pour une mise aux normes. Le conduit de cheminée doit être suffisamment distant des matériaux combustibles.
L’intervention d’un professionnel pourra être utile pour vérifier les joints de votre tuyau de raccordement. Cela évitera la propagation de fumées dans toutes les pièces de votre maison.

Respecter l’écart de feu pour la sécurité autour de votre poêle à bois

Pour être en règle dans l’installation de votre poêle à bois, celui-ci doit être installé à une distance sécuritaire. Il doit y avoir une distance équivalente à trois fois le diamètre du tuyau entre ce dernier et le mur, et 37,5 cm minimum. Ainsi, si le diamètre de votre tuyau est de 12,5 cm, vous devrez placer votre tuyau à plus de 37,5 cm.
En revanche, vous n’êtes pas tenu de respecter ces distances si vous habillez le mur de matériaux spécifiques anti-feu. Il existe des panneaux anti-rayonnement. Il s’agit d’une plaque amovible dont la composition permet de protéger la surface de la chaleur et d’un incendie.
Pour les poêles à bois, il est recommandé de poser une plaque au sol. Elle assure une protection si des braises viennent à tomber sur votre sol.

Vérification de la norme de votre appareil et de votre pièce

Il existe désormais un choix important de poêles à bois. Votre poêle doit être labellisé « Flamme Verte ».
Aujourd’hui, les appareils de 6 et 7 étoiles sont considérés comme étant les plus performants. Les poêles à bois de 4 ou 5 étoiles ne sont plus labellisés depuis 2018.
Les appareils de 6 et 7 étoiles vous apportent un meilleur rendement d’énergie et ont des émissions de monoxyde de carbone qui respectent les minimas imposés.
La combustion d’un kilogramme de bois demande plus de 10 m3 d’air. Il est donc très important que votre pièce soit correctement ventilée. Si l’air n’est pas correctement renouvelé, votre appareil risque de prendre feu par l’accumulation du bistre. Votre appareil doit pouvoir diffuser correctement son énergie dans toutes les pièces de la maison.

La sécurité de votre poêle à bois au quotidien

La sécurité des poêles à bois passe par l’utilisation des combustibles adaptés à votre poêle. De même, l’entretien de votre appareil est indispensable. Pour votre enfant, l’installation d’une barrière peut s’avérer utile.

Maîtriser votre chauffage

Il est important d’utiliser les combustibles prévus pour votre poêle. Pour un poêle à granulés ou à pellets, n’utilisez que ces combustibles.
Pour un chauffage à bois, utilisez un bois sec de bonne qualité. Si votre bois est humide, il peut à long terme encrasser votre conduit et provoquer un incendie ou l’émission de gaz nocifs.
Vous devez, lors de l’allumage de votre chauffage, ne pas trop charger en bois ou granulés afin d’éviter une surchauffe.
N’utilisez jamais de produits pour l’allumage de votre poêle. Ajoutez des produits inflammables pour démarrer un feu dans un poêle à bois ou à granulés est inutile.

Assurer l’entretien de son poêle à bois

Un mauvais brûlage du bois ou des granulés entraînera la production de fumées et de gaz toxiques. Vous devez donc nécessairement entretenir à la fois votre appareil de chauffage, mais aussi les conduits.
L’accumulation de suie dans vos conduits peut provoquer un incendie. Une bonne évacuation de la fumée est indispensable. Vous devez penser à réaliser un ramonage au minimum une fois par an. Une entreprise peut vous donner des conseils sur l’entretien de votre poêle.
La pose de détecteurs de fumée est une garantie supplémentaire et vous alertera en cas de mauvais fonctionnement.

L’installation d’une barrière pare-feu pour protéger votre enfant

Ces consignes concernent surtout les enfants. Il est essentiel de tenir les enfants à distance du foyer. Pour maintenir ces distances, il est possible d’installer une barrière pare-feu pour éviter à votre enfant de s’approcher.
Il existe différents modèles de barrière pare-feu qui s’adapteront à la forme de votre chauffage à bois. Le pare-feu est généralement en acier inoxydable et certains peuvent se fixer dans le plancher ou dans le mur.
Pour éviter que votre enfant ne s’approche, n’installez rien autour du foyer. Évitez les jouets, les plantes, le linge qui sèche, etc.

Pour assurer la sécurité autour de votre poêle à bois, il est important de bien vérifier certains éléments comme le diamètre de votre conduit, les étoiles de votre équipement, de réaliser les travaux en respectant les normes.
Une fois installé, votre poêle doit être entretenu et il est plus prudent de ne rien mettre autour. Pour votre enfant, la pose d’une barrière est une sécurité supplémentaire.
Enfin, vérifier votre contrat d’assurance, car votre poêle doit y être mentionné.

Expert poêles à bois