Nos conseils pour bien régler votre poêle à bois

De nombreuses personnes optent désormais pour ce mode de chauffage qui permet de faire de belles économies d’énergie. Toutefois, pour que la combustion soit complète et pour obtenir une température de chauffage optimale, il est nécessaire de régler correctement l’installation.
En effet, pour qu’un poêle à bois soit efficace pour le chauffage de la maison, il est essentiel de s’attarder sur son réglage. Le rendement d’un poêle dépend effectivement de plusieurs paramètres : intensité du tirage, qualité du bois ou des granulés, efficacité de la combustion… Il sera aussi important de bien entretenir votre appareil, mais cela est un autre sujet.
Comment régler son poêle à bois, classique ou suspendu, pour obtenir un chauffage agréable et sain dans votre maison ? Voici tous nos conseils pour optimiser le fonctionnement de votre installation.

Le réglage du tirage

Le flux d’air entrant joue un rôle central dans le fonctionnement de votre poêle à granulés de bois. Voyons comment se déroule la combustion du bois en fonction du tirage.

L’importance de l’air dans la combustion du bois et des granulés

L’alimentation en air de votre poêle à bois ou à granulés est indispensable pour que la combustion soit propre et efficace. En jouant sur les réglages du tirage, vous changez la quantité d’air qui entre dans l’appareil.
Lorsque l’arrivée d’air est entièrement ouverte, la combustion est meilleure. Dans ces conditions, le bois et les pellets se consument rapidement en formant de grandes flammes au sein du foyer. De ce fait, la chaleur dégagée est plus importante, ce qui entraîne une augmentation rapide de la température ambiante.
Dans le cas contraire, un tirage trop faible n’apporte pas suffisamment d’oxygène à l’intérieur du poêle. Par conséquent, les bûches ou les pellets brûlent lentement et produisent beaucoup de fumées. Cela est mauvais pour votre appareil : vous encrassez non seulement le poêle et sa vitre avec de la suie, mais aussi l’ensemble du conduit de cheminée.

L’allumage du poêle et le déroulement de la combustion

Lors de l’allumage, il faut un grand débit d’air pour lancer la combustion et produire rapidement de la chaleur.
De nombreux poêles à granulés ou à bois possèdent une entrée d’air primaire située dans la partie basse du poêle, ainsi qu’une entrée d’air secondaire près du foyer. L’idéal est d’ouvrir au maximum toutes les entrées d’air, y compris la vitre du foyer. De cette façon, la température atteint très vite des valeurs élevées, la combustion est alors activée de manière efficace.
Vous pouvez alors réduire le débit de l’air primaire pour consommer moins de bois et maintenir l’entrée d’air secondaire ouverte afin que la combustion des gaz et des particules de bois soit optimale.
Quand vous ajoutez de nouvelles bûches ou des granulés dans le foyer du poêle, vous pouvez à nouveau ouvrir l’entrée d’air primaire pour réactiver la combustion à l’aide des braises et du bois.
Certains poêles possèdent même une troisième entrée d’air, généralement située à l’arrière de l’appareil, pour permettre un léger tirage permanent. Dans le cas des poêles à granules, leur côté programmable permettra généralement de gérer tous ces aspects de manière autonome.

Le compromis entre vitesse de combustion et consommation de bois

Vous l’avez compris, il faut trouver un équilibre entre tirage et consommation de combustible. Avec le temps et l’habitude, vous allez apprendre à affiner vos réglages de manière à ne pas surchauffer votre maison.
En ajustant correctement le débit d’air pour que le tirage ne soit pas trop élevé lorsque le poêle fonctionne, vous ferez des économies d’énergie considérables.

Le réglage du poêle à bois : l’importance du combustible

La qualité et la quantité de bois jouent un rôle déterminant dans le réglage d’un poêle. Voici comment procéder pour que votre appareil délivre une puissance optimale de chauffage.

Du bois, des granulés ou des pellets de qualité

Que vous utilisiez un poêle à bois ou un poêle à granulés, l’important est de sélectionner un bon combustible. Optez toujours pour des bûches bien sèches, qui génèrent une bonne combustion et une quantité moindre de fumées.
Si vous utilisez un poêle à granulés ou à pellets, veillez à toujours acheter des produits reconnus pour leurs performances et correctement emballés.
Le bois humide, encore frais ou mal conditionné ne se consume pas correctement et dégage davantage de fumées et de gaz toxiques que de chaleur.

La quantité de granulés

Les poêles à granulés ou à pellets peuvent être réglés au niveau de l’alimentation en combustible. Le meilleur réglage consiste à faire en sorte que le débit de granulés soit légèrement inférieur au flux d’air entrant dans l’appareil. De cette façon, le rendement de votre poêle est maximal tandis que vous faites des économies de pellets.
N’oubliez pas que le fait de surchauffer votre maison de quelques degrés entraîne une consommation supplémentaire de granulés de l’ordre de 10 % !

Vous en savez désormais plus sur la façon de régler votre poêle à bois ou à granulés. En effectuant les ajustements nécessaires, vous profitez du meilleur rendement de votre appareil. Par la même occasion, vous réduisez votre consommation d’énergie et vous préservez l’environnement en limitant le rejet de fumées et de gaz nocifs.

Expert poêles à bois