Poêle à bois d’occasion : les éléments à vérifier avant l’achat

Votre budget ne vous permet pas l’installation d’un poêle à bois neuf. Vous avez donc le choix de vous tourner vers les petites annonces du marché de l’occasion. Mais attention, les économies réalisées peuvent se perdre si l’appareil est défaillant ou trop ancien. Avant de vous lancer dans l’achat d’un modèle de poêle à bois d’occasion, voici la liste de tous les éléments à vérifier.

Annonces de poêles à bois d’occasion : professionnel ou particulier ?

Pour choisir votre poêle à bois de seconde main, qu’il soit à bûches ou à granulés, vous devez vous plonger dans les petites annonces et établir un comparatif.

Annonce de professionnel : une garantie ?

Faut-il privilégier les annonces des professionnels de poêles à bois ou opter plutôt pour celles des particuliers ?
On serait tenté de croire que les revendeurs spécialisés des marques comme Deville, Supra, Invicta ou encore Godin, établissent des révisions de leurs produits avant de les remettre sur le marché de l’occasion.
Ce n’est pas toujours le cas, il est donc préférable de se renseigner avant.

Annonce de particulier : vigilance

Le prix d’un poêle à bois d’occasion acheté auprès d’un particulier est sans doute plus intéressant. Mais il est vendu en l’état, vous devrez donc vous montrer attentif avant l’achat du produit. Méfiez-vous cependant d’un prix trop bas.
Voici les bonnes questions à poser lors du premier contact :

  • Quel est l’historique de l’appareil : factures, contrat d’entretien, marque, modèle, garantie, etc., le vendeur doit être en mesure de tout vous fournir.
  • Pourquoi est-ce que le poêle à bois est en vente ?
  • Quelles sont ses spécificités : rendement, puissance, taille du foyer, diamètres des conduits, etc.
  • Le poêle à bois a-t-il des défauts ?
  • Quelle est son utilisation : régulière ou ponctuelle ?
  • Quel est le combustible utilisé : granulés ou bûches de bois ?
  • Le poêle à bois est-il en fonte ou en acier ?

Ces questions vous aideront à déterminer le rendement de l’appareil et la qualité du chauffage qu’il peut offrir. Enfin, sollicitez des photos pour connaître le design du poêle à bois.

L’inspection du poêle à bois d’occasion

Avant de valider la vente, n’hésitez pas à inspecter minutieusement l’appareil.

  • Le revêtement (fonte ou acier) : il ne doit avoir aucune fissure ou altération qui pourraient avoir un impact sur l’évacuation des fumées.
  • Le foyer et la chambre à combustion : leur état doit être impeccable et ne susciter aucune réparation.
  • La vitre : comme le foyer, elle doit être propre. C’est le signe notamment d’un entretien régulier.
  • Le bac à cendres : un bac à cendres encrassé peut être le signe que le poêle a été mal entretenu.
  • Dans le cas d’un poêle à granulés : n’hésitez pas à tester le bon fonctionnement du système.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à tester le poêle à bois quand c’est possible.
Certaines pièces de rechange peuvent se trouver facilement dans un magasin de bricolage, mais les changements doivent rester raisonnables.

Comment rénover un poêle d’occasion ?

Avant de procéder à l’installation et à la mise en place du poêle à bois d’occasion dans votre maison, vous pouvez rénover l’appareil si son état le demande.
La première étape consiste à le nettoyer en profondeur : bac à cendres, grille, vitre, conduits, tubes, etc. À l’aide d’un aspirateur et de produits nettoyants adaptés, vous pouvez redonner une seconde jeunesse à votre nouveau poêle à bois.
Si vous trouvez quelques traces de rouille, n’hésitez pas à les traiter immédiatement pour éviter que le poêle ne se dégrade.

L’installation du poêle à bois d’occasion

Pour la mise en service d’un poêle à bois d’occasion, vous pouvez faire appel à un professionnel, surtout s’il s’agit d’une première installation dans votre intérieur.
C’est aussi l’occasion de faire vérifier votre modèle et de paramétrer les réglages du poêle à bois pour parfaire la diffusion de chaleur dans la pièce.
Si vous réalisez la pose vous-même, n’oubliez pas qu’un professionnel viendra régulièrement s’occuper du ramonage du conduit de cheminée.

L’entretien du poêle à bois d’occasion

Pour vous assurer une chaleur confortable et un rendement intéressant de votre chauffage au bois, l’entretien d’un poêle à bûches ou à granulés reste le même pour un produit neuf ou d’occasion.
Le nettoyage régulier du poêle améliore la qualité de la combustion et assure une meilleure chauffe. Le bac à cendres se vide régulièrement et les vitres et parois intérieures comme extérieures sont à laver régulièrement.
Si votre poêle à bois a quelques taches de rouille, vous devez assurer la continuité du traitement. Enfin, vous pouvez souscrire un contrat d’entretien avec un professionnel qui viendra s’occuper du ramonage du conduit d’évacuation des fumées.

L’achat d’un poêle à bois d’occasion peut s’avérer être un bon investissement si l’appareil est encore de qualité. Attention, cet achat d’occasion, même d’un poêle labellisé Flamme Verte, ne vous donne aucun accès aux aides financières et crédit d’impôt. Aussi, avant toute décision, n’hésitez pas à faire quelques calculs !