Poêle à granulés : comment conserver les pellets ?

Vous avez récemment fait le choix d’un poêle à granulés pour votre chauffer votre maison et vous vous posez rapidement la question par rapport au stockage des pellets. En effet, ces derniers doivent être correctement conservés pour être utilisés dans les meilleures conditions. Ce qui peut devenir compliqué, notamment dans le cas où vous souhaiteriez avoir une importante quantité de combustibles à disposition. Mais heureusement, différentes solutions existent pour la conservation des pellets ! Nous vous les présentons plus en détails dans cet article.

Les différents types de stockage pour pellets

Il existe différentes solutions pour entreposer vos granulés, allant des simples paniers au stockage de grande capacité comme les silos.

Les paniers pour pellets

Si vous ne désirez que conserver une petite quantité de pellets, il est possible de se tourner vers un rangement panier. Celui-ci pourra se positionner non loin de votre poêle. Ces paniers peuvent être à anses et sous forme rectangulaire ou ronde. De nombreux matériaux sont disponibles afin de pouvoir s’accorder à différents styles de décorations.

Les réservoirs à pellets

Ces modèles sont dans la plupart des cas, équipés d’un tiroir permettant de récupérer la poussière. Ils offrent la possibilité de stocker une quantité plus élevée de pellets, jusqu’à 55kg environ. Vous disposerez ainsi d’une autonomie pouvant aller jusqu’à une quinzaine de jours.

Les silos à pellets

Pour stocker une grande quantité de granulés en vrac, la seule solution est de faire installer un silo. Le silo doit être en capacité de contenir 1,2 à 1,5 fois le besoin annuel d’une habitation en terme de pellets. La dimension du silo dépendra de la puissance de la chaudière. Cependant, un volume de 6 à 8m3 sera l’idéal pour une maison de 150m².

  • Silo en matière textile : ce type de silo à l’avantage de pouvoir être utilisé aussi bien en extérieur (à l’abri des UV) qu’à l’intérieur. Il est fabriqué dans une toile étanche, qui est renforcée par une structure en bois ou en métal. Son avantage principal est sa facilité de montage. Vous aurez le choix entre trois modèles : à fond plat, conique et en forme d’auge ;
  • Silo maçonné : il s’agit, le plus souvent, d’une pièce dédiée pour stocker les pellets. Ce modèle offre une grande capacité de stockage et n’est pas très cher. Cet espace doit être à l’abri de l’humidité et de tout circuit électrique. Il est préférable de faire appel à un maçon pour sa construction ;
  • Silo enterré : ce modèle est totalement invisible. Dans la plupart des cas, celui-ci sera enterré dans votre terrain, à un endroit proche de votre habitation afin de faciliter l’acheminement des pellets. Ce dernier peut être effectué par aspiration ou avec une vis sans fin. La cuve de stockage est soit en béton, soit en polyuréthane et permet un gain de place. C’est le type de silo qui offre la meilleure qualité de conservation, mais qui est le plus onéreux étant donné que des travaux de terrassement sont à prévoir ;
  • Silo sur pieds : construit en acier et posé sur des pieds, il peut s’installer être aussi bien installé en intérieur qu’en extérieur. Pour une meilleure conservation des pellets, il est préférable de l’installer sur une dalle en béton et non pas à même le sol.

Les conditions de stockage des pellets

Comme pour le stockage du bois de chauffage, il est important de prendre des précautions pour la conservation de vos pellets. Ceux-ci doivent être entreposés dans un espace permettant de garder leur performance et de limiter leur dégradation. Autrement, vous risquerez d’endommager prématurément votre appareil de chauffe.

Les précautions à prendre

Que vous ayez choisi un silo ou tout autre solution de conservation pour vos pellets, vous devez prendre en compte ses quelques informations :

  • Il faut éviter l’humidité : vos granulés doivent être protégés face à l’eau pour conserver leurs propriétés calorifiques. Plus ils resteront secs, mieux sera la combustion. Il est donc impératif d’empêcher tout risque d’humidité et de condensation. La pièce devra aussi être bien ventilée ;
  • Éloigner les pellets de la poussière : si de la poussière se dépose sur les pellets, lors de la combustion, celle-ci risque de se diffuser dans le poêle, ce qui peut l’encastrer.
  • Éviter les sources produisant de l’électricité : il faut faire très attention à ne pas stocker les pellets proches d’un appareil produisant de l’électricité. Ceci augmente les risques d’incendies.
  • Installer une trappe pour le silo : si votre choix se porte sur un silo enterré, il est conseillé d’installer une porte permettant l’accès en cas de dysfonctionnement. Cette porte devra être anti-feu et anti-humidité.

Stocker à l’intérieur ou à l’extérieur

  • À l’intérieur : c’est l’option la plus recommandée pour une conservation optimale. Vos pellets devront être dans un endroit sec permettant d’être protégé de l’humidité et de la moisissure ;
  • À l’extérieur : dans le cas où vous n’auriez pas de place disponible à l’intérieur de votre habitation, entreposez les pellets dans une remise ou un abri. Pour optimiser leur protection, entourez-les d’une bâche en plastique.