Comment bénéficier de MaPrimRénov’ ?

MaPrimRénov‘, ou prime de rénovation, est destinée à soutenir la rénovation de logements. Elle vise à améliorer la performance énergétique des ménages aux revenus modestes.
L’idée du gouvernement est de permettre aux foyers de réaliser des économies d’énergie par une meilleure isolation de leur logement ou l’installation d’un équipement de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable. L’installation d’un poêle à bois vous permet de bénéficier de cette prime.
MaPrimRénov’ est une aide nouvelle gérée par l’ANAH et soumise à des plafonds de ressources. Certains foyers ont déjà pu bénéficier de cette prime en remplacement du Crédit d’impôt pour la transition écologique. Cette aide est cumulable avec d’autres primes ou encore l’éco-PTZ.

MaPrimRénov’ : une aide nouvelle

MaPrimRénov’ a été mise en place depuis le début de l’année 2020. Elle est destinée à remplacer le CITE (Crédit d’impôt pour la transition écologique) et l’aide de l’ANAH Habiter mieux agilité.
Cette prime est gérée et distribuée par l’ANAH pour le compte de l’État. Elle concerne certains travaux ou équipements éligibles :

  • L’isolation : isolation des murs de votre maison, des fenêtres, etc.
  • Le chauffage : installation d’un chauffe-eau solaire, d’une chaudière manuelle nécessitant l’utilisation de bûches de bois, le poêle à bois ou à granules, etc.
  • La ventilation.
  • Le diagnostic et l’audit énergétique.

MaPrimRénov’ sert à financer les projets de rénovation. Si vous ne savez pas comment mener à bien ce projet, il est possible d’obtenir des conseils.
En effet, des experts en rénovation énergétique du réseau Faire pourront vous prodiguer les conseils nécessaires afin d’obtenir une bonne isolation thermique et la meilleure source de chaleur pour réaliser des économies.

Les conditions d’obtention de MaPrimRénov’ pour l’installation de poêles à bois

MaPrimRénov’ sera attribuée à certaines personnes et sous certaines conditions. Le montant de cette aide est également plafonné.

Les conditions relatives aux ménages et aux revenus

Le versement de cette nouvelle prime est conditionné aux ressources des ménages. Il est important que ces ressources ne dépassent pas certains plafonds. Si c’est le cas, vous pouvez bénéficier jusqu’au 31 décembre 2020 du Crédit d’impôt à la transition écologique.
Cette prime vise les ménages aux revenus les plus modestes dont le logement est achevé depuis plus de 2 ans. Les plafonds seront fixés en fonction de la situation géographique et de la composition des ménages.
De la même manière, les travaux aboutissant à une meilleure performance énergétique du logement et donc à des économies d’énergie seront mieux financés. Vous pouvez donc réaliser des travaux d’isolation et installer un poêle à bois ou granulés.

Le montant de l’aide MaPrimRénov’ pour un poêle à bois

Le montant de l’aide est connu dès la constitution de votre dossier de demande de prime. Il s’agit d’une aide forfaitaire en fonction de chaque poste de travaux éligibles réalisés. Par exemple :

  • Un chauffe-eau solaire : l’aide est d’environ 4 000 euros.
  • La pose d’une chaudière à granulés : entre 8 000 et 10 000 euros de prime.
  • La pose d’une chaudière à bûches de bois : l’aide est entre 6 500 et 8 000 euros.
  • Poêle à bois : prime entre 2 000 et 2 500 €.
  • Poêle à granulés : le montant de l’aide est entre 2 500 € et 3 000 euros.

Le montant de l’aide est plafonné. Pour les poêles à bûches, le plafond est de 4 000 euros et 5 000 euros pour les poêles à granulés.
De la même manière, l’aide sera diminuée si vous bénéficiez d’autres dispositifs : le montant cumulé des aides CEE, des aides d’Action Logement, des aides aux actions de MDE dans les DROM, ne doit pas dépasser 90 % du total des travaux éligibles pour les revenus très modestes et 75 % pour les revenus modestes.

L’obligation de faire appel à une entreprise RGE

Pour réaliser vos travaux et installer votre poêle à bois dans votre maison, il est impératif de faire appel à une entreprise RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). C’est un label qui vous garantit un travail de qualité.
Le poêle à bois qui est installé devra répondre également à certains critères puisqu’il doit avoir le niveau minimum de 7 étoiles « Flamme Verte », c’est-à-dire un rendement entre 75 et 87 % suivants l’équipement installé et des émissions de CO2 entre 0,024 % et 0,12 %. Votre poêle à bois doit avoir un bon rendement de chauffage tout en vous permettant de réaliser des économies. Les poêles à bois scandinaves en pierre réfractaire sont généralement de bons candidats.

Le cumul de MaPrimRénov’ avec d’autres aides

Votre projet de travaux peut être cumulable avec d’autres aides ou dispositifs comme :

  • un taux de TVA réduit à 5,5 % : pour les logements de plus de 2 ans ;
  • les différentes primes de l’ANAH ;
  • l’éco-prêt à taux zéro ;
  • des aides locales.

Pour rappel, MaPrimeRénov’ sera réduite si vous la cumulez avec les aides CEE, les aides d’Action Logement et les aides aux actions de MDE dans les DROM.
Par ailleurs, la prime n’est pas cumulable avec le CITE puisqu’elle vise à remplacer ce dispositif.

MaPrimeRénov’ s’adresse donc aux foyers modestes qui souhaitent réaliser des économies d’énergie. Cela passe par une meilleure isolation thermique de leur logement et par l’équipement d’un chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable comme le poêle à bois.
Cette prime va remplacer le CITE, mais touchera donc certainement moins de foyers que le crédit d’impôt.

Autre sujet qui peut vous intéresser ici : Quelles sont les démarches à suivre pour la rénovation de votre toiture ?