Installation poêle à bois : que dit la NF DTU 24.1 ?

Vous préparez vos travaux d’installation de poêle à bois ? Les avis, règles et normes vous perdent ? La norme NF DTU 24.1 poêle à bois est le texte de référence. Elle concerne le raccordement des conduits de cheminée des appareils de chauffage.
Faut-il s’y référer pour le raccordement des conduits de fumées d’un poêle à granulés ? Si la construction a une cheminée, est-ce que la norme NF DTU 24.1 poêle à bois s’applique ? Cette réglementation contraint-elle les professionnels ?
Pour tout savoir sur la norme NF DTU 24.1 poêle à bois, lisez cet article.

Qu’est-ce que le NF DTU ?

La norme NF DTU 24.1 poêle à bois concerne l’installation des conduits d’évacuation des fumées de cheminées. Cette norme NF DTU 24.1 poêle à bois est-elle obligatoire ?
Un NF DTU est contractuel, comme les normes de produits, les règles d’installations, les avis techniques. Le NF DTU rassemble des règles utilisées par les professionnels. Elles servent en cas de litige techniques et problèmes de sécurité liés aux installations de chauffage.

Que contient la NF DTU 24.1 poêle à bois ?

La norme NF DTU 24.1 poêle à bois concrétise les règles de l’art. Elle contient 3 parties, présentées par la CSTB :

  • section clauses techniques (CCT) ;
  • section choix des matériaux (CGM) ;
  • section spéciale (CCS).

Dans la norme 24.1 poêle à bois, chaque section se nomme P1, P2, P3. La Fédération française du Bâtiment souligne qu’un NF DTU est un document d’utilisation volontaire.

NF DTU 24.1 poêle à bois : pour quels appareils ?

Cette norme s’applique aux travaux d’installation et travaux de fumisterie de tout type d’appareil à combustion de bois. Le poêle à bois fait partie de ces appareils de chauffage utilisant l’énergie renouvelable et le tirage naturel.
Cette réglementation concerne tous les combustibles d’appareils de chauffage au bois : granulés bois (pellets) et bois en buches. La NF DTU 24.1 poêle à bois ne vise pas les appareils à combustion étanche.

Contenu de la norme NF 24.1 poêle à bois

La NF 24.1 poêle à bois donne des informations précises sur les notions de tubage, raccordement, règles de dévoiement, distances de sécurité. Elle permet également de connaitre les termes techniques tels que température, conduit d’évacuation ou encore résistance aux condensats. Voyons ci-dessous les principaux aspects.

Rénovation et fumisterie : la réglementation

La mise en place d’un conduit de fumée permet l’évacuation des fumées de sortie d’un foyer. Cette évacuation doit se faire en sécurité grâce à des conduits de cheminée :

  • résistants aux produits de combustion ;
  • fournissant un tirage adapté à l’appareil de chauffage ;
  • ayant une étanchéité aux fumées et condensats ;
  • protégeant la construction (mur, paroi).

Travaux de tubage : rénovation de cheminée

Votre ancien conduit de cheminée n’est plus adapté. Les fumées de sortie de foyer de poêle à bois granulé ou poêle à buches sont plus froides et plus corrosives.
Le tubage assure l’étanchéité des conduits de cheminées. Ce conduit de cheminée ne doit présenter ni fissure ni décollement. Les tubages assurent également l’étanchéité au gaz du conduit de fumées.
Le tubage peut avoir deux dévoiements (coudes à 45 °) en 5 m.

Comment tuber un conduit de cheminée pour poêle à bois ?

Ces travaux d’évacuation des fumées des appareils de chauffage au bois de type poêle à bois utilisent :

  • conduit d’évacuation souple ;
  • conduit simple paroi ;
  • conduit double paroi isolé (DPI).

La règlementation précise que le conduit d’évacuation doit être identique tout le long du conduit de cheminée. Elle indique le diamètre minimum intérieur du conduit.

Distance de sécurité et poêle à bois

La longueur du conduit de raccordement entre l’appareil et le conduit de fumées ne doit pas excéder 3 mètres. La réglementation autorise 2 coudes à 90 ° maximum et interdit les contrepentes.
La section du conduit de raccordement doit être au moins celle du conduit de sortie du poêle. La distance de sécurité entre ce conduit de raccordement et les matériaux combustibles est au minimum de 3 fois son diamètre.

Traversées de plancher et débouchés de toit

Les conduits d’évacuation de fumées ne doivent pas avoir de jonction dans l’épaisseur d’un plancher. Une trémie de taille suffisante pour garantir la sécurité doit faire partie de la construction.
Le débouché de toit du conduit de fumées doit dépasser de 1,20 m pour un toit de moins de 15 °. Pour les autres toits, il doit dépasser de 40 cm le faîtage.

Informations complémentaires pour poêles à bois

La NF DTU 24.1 poêle à bois fixe une température plafond de conduit d’évacuation (50 ° C).
Cette norme impose un ramonage deux fois par an pour les conduits de cheminée des poêles à bois.
L’installateur doit poser une plaque signalétique mentionnant :

  • les matériaux utilisés pour le conduit de fumées ;
  • les classes de température, pression, corrosion, condensation, résistance au feu.

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à le partager ! Si vous voulez avoir plus de renseignements, contactez nos spécialistes des poêles à bois.