Le poêle à bois, une solution de chauffage écologique ?

Avec près de 400 000 appareils vendus chaque année en France, l’installation de poêles à bois attire toujours autant les particuliers. La hausse des ventes est constante pour les poêles à granulés, avec +13 % par an. Modèles aux matériaux, formes et design variés, les technologies en matière de combustion ne cessent de progresser.
Mais cette solution de chauffage à énergie renouvelable permet-elle de dire aujourd’hui que le poêle à bois est écologique ? Faisons le point sur la combustion, l’impact écologique et les nouveaux appareils.

La combustion du bois est-elle néfaste pour l’environnement ?

Le chauffage au bois est le sujet de controverse en matière d’environnement. Pourtant, le bilan des gaz à effet de serre semble équivalent, donc neutre en carbone entre la décomposition du bois dans la nature et sa combustion.
Lors de sa combustion, le bois émet des particules fines qui s’échappent dans l’atmosphère. Ces particules fines appelées COV (composés volatils organiques) sont aussi produites par les énergies fossiles comme le gaz ou le fioul.
L’impact de la combustion est davantage lié à un impact sur la santé plutôt qu’à un impact sur l’environnement ou l’écologie. L’inhalation de ces particules présentes dans les fumées serait cancérigène.

Existe-t-il une solution pour réduire l’impact de la combustion ?

En France, selon une étude de l’institut Ineris de 2018, la combustion du bois entraîne une pollution aux particules fines et dépasse souvent le seuil autorisé. L’institut révèle que 80 % des émissions de particules sont produites à l’allumage durant les 15 premières minutes.
Les conseils pour une combustion plus écologique et durable:

  1. Allumage du poêle par le haut : bûches dessous et petit bois dessus.
  2. Choix d’une essence de bois de qualité : pas de résineux, plutôt bois de hêtre ou charme.
  3. Qualité du bois : bois sec (18 à 24 mois de séchage), un bois humide diminue le rendement en chaleur.
  4. Entretien régulier du poêle et des inserts : ramonage 1 à 2 fois/an.
  5. Choix adapté de la puissance du chauffage en fonction de la surface de la maison.

Quels modèles de poêles à bois sont plus écologiques ?

Il existe des appareils de chauffage plus écologiques que d’autres. Ainsi la chaudière à bûches, granulés ou plaquettes et le poêle à granulés sont recommandés. Éviter le foyer ouvert ou la cheminée.
De nouvelles technologies en matière de combustion ont vu le jour respectant les principes d’écoconception. Avec des émissions de particules restreintes, ces nouveaux poêles à bois ont un rendement et une étanchéité supérieurs aux modèles précédents.

  • Le poêle à bois étanche à bûches, granulés ou pellets : limite la déperdition de chaleur vers l’extérieur, installation recommandée pour une maison dite passive.
  • Le poêle à bois double combustion basé sur le principe de recombustion des gaz résiduels : rendement supérieur à 80 %, émissions limitées de polluants.
  • Le poêle à bois de masse ou à inertie : chaleur restituée très longtemps grâce à un maximum d’énergie transmise à l’appareil.
  • Les poêles à bois à régulation automatique : maîtrise performante et écologique de la consommation de bois et de la chaleur.

La norme européenne éco-design

La norme éco-design, établie sur le principe existant de l’écoconception, sera effective en Europe au 1er janvier 2022. Les appareils de chauffage des particuliers devront avoir des niveaux de performance écologique supérieure aux normes actuelles. L’objectif sera de limiter les incidences sur l’environnement et réaliser des économies d’énergie.

Le label d’achat Flamme Verte

En France, le choix d’appareils de chauffage écologiques est facilité par le label Flamme Verte. Opter pour les poêles à bois, bûches, déchiquetés ou granulés notés 6 ou 7 étoiles vous garantit :

  • un rendement supérieur à 70 et 80 % ;
  • le respect de l’environnement : faibles émissions de monoxyde de carbone et COV.

Le bois : un combustible renouvelable et écologique

Le bois-énergie est une énergie verte. Contrairement aux énergies fossiles, le bois est un matériau renouvelable.
En France, les forêts gérées de manière durable permettent au bois utilisé pour le chauffage d’avoir un bilan carbone neutre.
En effet, la combustion d’un arbre est compensée par la plantation d’un autre. La norme NF bois de chauffage permet de s’en assurer. Ce label vaut pour tous les produits bois-énergie : bûches, granulés, plaquettes… L’achat de bois local est aussi un gage écologique : limiter les émissions polluantes dues au transport. Enfin, il existe différents labels permettant de connaitre la qualité des pellets de manière à vous assurer du fonctionnement optimal de votre poel.

Un système de chauffage qui allie économies et écologie

Contrairement aux énergies fossiles, le prix du bois varie très peu. Cette stabilité incite les particuliers à se doter d’un système de chauffage au bois. Ce combustible coûte 1,5 fois moins cher que le gaz et 2,5 fois moins cher que le fioul. Cela vaut aussi bien pour les bûches que les pellets ou granulés.
Considéré comme une matière renouvelable et durable, des aides financières et un crédit d’impôt sont possibles pour diminuer la facture de l’installation de poêles à bois ou inserts.

Le poêle à bois peut être considéré comme un appareil de chauffage écologique si quelques conditions sont respectées. L’achat de bois local avec une gestion durable, l’achat de poêles performants à fort rendement et un entretien régulier de l’appareil.
Pour des conseils avisés, rendez-vous dans les magasins et revendeurs d’appareils et lisez les conseils sur tous les modes de chauffages écologiques actuels.